Page d'accueil

RECIT D'UN RETOUR A COLLO

(en attendant quelques photos...)

Article de Lynda Nacer, paru le 5 octobre 2006 dans le journal "Liberté" sous le titre "Algérie profonde"
Le tourisme de mémoire continue de se développer. La ville balnéaire de Collo a reçu, ces derniers jours, un groupe de 18 anciens d'Algérie venus en pèlerinage sur les lieux de leur jeunesse ou celle de leurs parents. Durant une semaine, les 17 Français et 1 Allemand ont animé, par leur présence, les artères de la cité pré-insulaire, participant ainsi à tourner la page d'une énième saison estivale ratée.L'église Saint-André, la mosquée Djamaâ Lekbir, l'hôtel de ville, l'école des indigènes et des filles, le port de pêche, la tour du phare, Chéraïa, le cimetière chrétien ainsi que les anciens commerces et demeures ont été les points de halte de ce groupe. Les touristes ont été également invités à prendre part à une mini-croisière dans la baie de Collo à bord d'un sardinier. On ne peut visiter Collo sans côtoyer son peuple de pêcheurs. À l'occasion, la fille du dernier maire de Collo d'avant l'Indépendance a présenté à l'actuel maire une lettre de son père (âgé de 102 ans) dans laquelle il souhaite qu'entre les deux pays et les deux peuples se développe une relation basée sur le respect mutuel des uns et des autres. À la même occasion, l'organisateur du voyage, l'agence Jamel Tourisme, a programmé une excursion d'une journée à Skikda avec au programme la visite de l'hôtel de ville, du cimetière chrétien, du musée et du théâtre. La veille du retour dans l'Hexagone, les anciens de Collo ont passé une nuit à Constantine. Les ponts suspendus, le monument aux morts, la vieille ville et la mosquée Émir-Abdelkader furent les curiosités visitées. À noter que depuis le mois de mai dernier, plusieurs touristes étrangers en voyage avec Jamel Tourisme, spécialiste dans le réceptif, ont visité Collo, au moins l'espace d'une journée.