Page d'accueil

COLLO

Documents fournis par André S.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

 

 

Vue générale avec le port, la presqu'île, la baie des jeunes filles et le mont Sidi-Achour

Vue générale vers 1954
Vue générale avec le port
Vue de la ville et de la plage
Le port
Collo vue du Mont Sidi-Achour
L'église
La presqu'île
Le port
Le port et la mosquée
La Baie
Le port et la presqu'île (carte postale gracieusement transmise par un sympathique marseillais)
Le port
Jour de marché

 

L'église

L'église et la mairie

Le balcon et le perron constituaient un belvédère sur la vie locale.

Mont Sidi-Achour

 

Le café Farrugia

le dimanche, après la messe ou la promenade de l'après midi, en famille ou en amis, on faisait une halte apéritive sur la terrasse du café Farrugia, officiaient là Totor et Ali.Ce cliché sera à rapprocher de celui titré Mairie car on y voit le café Apréa dont la fréquentation était identique, peut-être plus populaire et bruyante

La caserne

elle a longtemps abrité une compagnie du 15 ème Régiment de Tirailleurs Sénégalais

La caserne

la paix revenue elle devint centre de repos et de colonies de vacances

Le cimetière

non loin du village en bordure de la route de Chéraîa, ce massif de cyprès permet de le repèrer sur les vues générales

Le cinéma (1975)

Rue de Lorraine un regard sur la façade de gauche remet en mémoire des noms :Giovanetti, Amiratti,Gélormini (le bar), Reynard (les journaux), Giraud (le toubib), Smetz (l'épicerie) Rabah (le boulanger) Fétoui (les tabacs) ; de l'autre côté se dresse le mur de l'écran du cinéma en plein air (Alin, Théollier).

La poste (1975)

Rue Clémenceau, à gauche l'immeuble qui abrita la Poste de 1936 à 1958. Au coin de rue, tout en haut, l'hôtel Galéa

Collo Di rosa

Rue Nationale ou rue de Constantine, la maison des Di Rosa et l'ancien hôtel Rizzoli, en face d'eux la Poste d'avant 1936.

Vue inverse de la rue de Constantine

En été, les jeunes groupés par affinité la montaient et la redescendaient. " Ils faisaient le persil " disait-on.

Le port

Des balancelles et des voiliers deux mats ou trois mats, en général italiens, faisaient du cabotage. Un chaland charge à quai des balles de liège pour un bateau qui n'a pu accoster.

Le jardin

Vers 1920 des élégantes se promènent dans le jardin public

Le jardin public (1960)

Le jardin public avec en fond le monument aux morts (caché en partie) et un nouvel hôtel

La baie

le cimetière d'Aîn Doula , la baie des " jeunes filles " et la pointe de la presqu'île El Djerda

Le bureau des Douanes

La grande rue

La Grande Rue plus tard rue de la République, artère très commerçante conduisant à la Gendarmerie et à l'Hôpital au Stade et à la plage

La mairie

La Mairie au dessus du marché et de la pêcherie. Un peu plus haut le Café Apréa et le Cercle. On dansait parfois dans l'un ou l'autre de ces quatre lieux Le café installait ses tables sur des estrades adaptées au profil de la demi-chaussée. Le haut parleur diffusait les dernières chansons pendant que la rue était livrée à la promenade.

La poste avant 1936

Cette carte est très antérieure à 1936 (d'édition Oculi, celui-ci fut longtemps attributaire du transport du couurierde Robertville à Collo). L'arrivée du courrier était un évènement. Dans ce curieux mélange on peut voir au premier plan deux petits cireurs l'un sa boite sous le bras l'autre assis sir son gagne pain.

Rue Nationale ou rue de Constantine

A droite : maison "Giordano" et après la place le café "Apréa"

Square Perron

Vue prise du perron de l'église

Rassemblement annuel de Ben Zouit prés du Marabout du même nom. Les prières et les vertus de l'eau de mer étaient reconnues combattre la stérilité.
Chaque week-end d'été sous les lattis de la pergola, Mme Apréa, femme entreprenante, dressait ses tables autour de la piste de danse. Nul ne peut dire le nombre d'idylles qui se sont nouées aux airs de son "pick-up" ..
Jardins et église.
Presqu'île de Djerda : une crique.
Presqu'île de Djerda : fûts basaltiques cisaillés par la mer.
Port de Collo : construction de la jetée.
 
Collo : les viviers et la presqu'île
15 août 193? : baptême de la Ste Marie, un lamparo bônois
 
Collo : le port
Le monument aux morts.
Collo : la plage des jeunes filles

 


Gravures anciennes de l'arrivée sur Collo

Dessiné et commenté par E. d'Herbinghem, capitaine de Frégate. Imprimerie Kaeppelin, 17 quai Voltaire, Paris. Lithographie par Barry,

VUE DE L'ENTREE DE COLLO (prise à deux distances différentes)

Vue de gauche (1ère vue) : Prise faisant le SE½E pour aller de Bougaroni à Philippeville étant à 2 milles de la côte et à 5 milles ½ de Collo.

Vue de droite (2ème vue) : Prise en faisant la même route étant à 2 milles de la côte mais seulement à 4 milles de Collo.

Le mouillage de Collo étant le meilleur de toute la côte après Bougie, fournit un abri excellent pour tous les vents d'ouest et même un ancrage très acceptable pour les vents d'est ; il est essentiel de pouvoir trouver rapidement ce précieux refuge. Or dans les vents d'ouest d'hiver, le courrier parti de Philippeville arrive souvent jusqu 'au Cap Bougaroni , à 10 milles plus à l'ouest que Collo, mais là il trouve une mer si grosse et des grains si pesant qu'il est souvent forcé de laisser arriver et d'aller se réfugier à Collo. Par les temps très obscurs, on pourrait se tromper et aller s'engager dans la Baie comprise entre le Cap B et le Cap C ; il faut donc reconnaître les 3 Caps très voisins A,B,C. C est l'entrée de Collo.

 

3ème vue : VUE DE L'ENTREE DE COLLO EN VENANT DE BOUGARONI

Entrée de Collo, à gauche de l'image, le village de Collo vers le milieu droit, à droite gros cap marqué b sur les vues 1 et 2

Le navire est à 3 milles dans le N¼NO. On voit le revers de la ville dont on ne peut prendre le mouillage qu'en doublant la cap C passant à l'est à lui ; alors on court environ 1 mille vers le SO et on vient mouiller devant Collo, à l'opposé de la montagne CKH.

 

4ème vue : VUE DE L'ACCES A COLLO

Monticule remarquable du fond de la baie à gauche, Collo au milieu, Cap Collo marqué C dans les vues 1 et 2 vers le milieu, Gros cap marqué B dans les autres vues à droite

Etant dans le NE à 4 milles de Collo et N et S du milieu de la baie.